Pilules contraceptives : tous les types et les meilleurs modèles

Parmi toutes les méthodes contraceptives la pilule est la première a voir vu le jour et elle est également la plus utilisée dans le monde.Il existe deux grandes catégories de pilules contraceptives : la pilule microdosée dite progestative, et la pilule combinée dite oestro-progestative.

La pilule est efficace grâce aux différentes actions entraînées par la diffusion des hormones dans l'organisme :

  • la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus, appelée endomètre, est modifiée. Cela a pour conséquence de bloquer la nidation
  • les sécrétions de l'utérus, appelées glaire cervicale, se modifient avec pour conséquence de stopper les spermatozoïdes. Ainsi ces derniers ne peuvent franchir le col de l'utérus
  • il est également possible que l'ovulation soit bloqué selon le type de progestatif entrant dans la composition de la pilule

La pilule microdosée ou micropilule

La pilule microdosée est un dispositif contraceptif hormonal à prise orale. Contrairement à la pilule minidosée, elle ne contient pas d’œstrogène mais seulement un progestatif de synthèse dont le type et le dosage peuvent varier. Certaines contiennent du Désogestrel et d'autres du Lévonorgestrel.Facile à utiliser la pilule microdosée offre une efficacité de 98% si les recommandations d'utilisation sont respectées.

Utilisation

La pilule microdosée se présente sous forme de plaquette contenant 28 comprimés. Pour une efficacité maximale la première prise de comprimé doit se faire le premier jour des règles, ou au plus tard entre le 2ème et le 5 ème jours qui suivent leur apparition.

La prise se fait ensuite de manière quotdienne, un comprimé avalé à l'aide d'un verre d'eau et ce durant 28 jours. Ensuite une nouvelle plaquette est entamée au 29 ème jour, sans interruption entre les deux.

A noter que la prise doit être effectuée de manière quotidienne mais aussi et surtout à heure fixe. Au delà d'un délai de 3 heures de retard par rapport à l'heure de prise initiale, l'efficacité de cette méthode contraceptive est altérée et il est nécessaire de prendre quelques précautions.

Il faudra ainsi prendre la pilule du lendemain si un rapport est survenu dans les 5 jours précédant l'oubli, et utiliser un préservatif pour tout rapport dans les 8 jours qui suivront.​

Ces pilules vous intéressent ?

Pour savoir si c'est le type qu'il vous faut, lisez l'article dédié aux pilules combinées

La pilule combinée

Cette pilule est un contraceptif hormonal à prise orale. Composée de 2 hormones, un œstrogène de synthèse et progestatif de synthèse, elle est facile d'utilisation et permet un cycle régulier puisque la période d'interruption déclenche les règles.

De plus elle est extrêmement fiable, 99,5 % , dès lors que les conditions d'utilisation sont respectées.

Utilisation

Conditionné en plaquette, la pilule combinée se prend sur une période de 21 jours suivie de 7 jours d'arrêt au cours desquels les règles apparaissent. Au 8 ème jour une nouvelle plaquette est entamée. Les plaquettes comptent généralement 21 comprimés mais afin d'éviter tout oubli certaines marques proposent 21 comprimés actifs et 7 placebo à prendre durant la semaine des règles. Cela permet d'éviter les oublis ou de confondre les dates.

Comme pour pilule microdosée, il est préférable de prendre la pilule à heure fixe. En cas d'oubli et si celui ci est inférieur à 12 heures, l'efficacité n'est pas altérée. Il faut alors prendre le comprimé oublié, puis le comprimé du jour à l'heure de prise habituelle.Si le délai de 12 heures est dépassé il faudra envisager la prise de la pilule du lendemain si un rapport a eu lieu dans les 5 jours qui précèdent l'oubli, et utiliser une méthode contraceptive de secours comme le préservatif durant les 8 jours qui suivent.

Pour limiter les oublis il est important de choisir une heure à laquelle on est disponible, et il peut être intéressant de programmer un rappel automatique ou une alarme sur sa montre ou son mobile. Emporter sa plaquette dans son sac permet également d'éviter un oubli.

Comme pour tous les traitements médicamenteux, l'utilisation de la pilule peut être déconseillée. C'est le cas notamment pour les femmes avec des antécédents d'accidents thromboemboliques veineux, celles qui ont eu certains cancers (sein, utérus) d'hépatite ou d'antécédent, des hémorragies ou encore des insuffisances hépatiques.

Cette méthode contraceptive est également déconseillée pour aux fumeuses.

Effets secondaires

La pilule comme contraceptif peut entraîner chez certaines femmes l’apparition d'effets secondaires indésirables tels que :​

  • des nausées et des vertiges
  • l'apparition d'acné
  • de petits saignements
  • une absence totale ou partielle de règles
  • des douleurs au niveau de la poitrine ou de l'abdomen
  • une légère prise de poids

Si des symptômes anormaux apparaissent il est indispensable de consulter un médecin. Ces derniers peuvent être temporaires et une période d'adaptation peut être nécessaire, mais ils peuvent également être plus graves.Seul un professionnel pourra déterminer leur origine et en cas de besoin il pourra échanger la pilule contre une méthode contraceptive plus adaptée.Dans tous les cas, la prescription de la pilule ne pourra être possible qu'après consultation d'un médecin gynécologue, et un suivi régulier sera indispensable.

Ces pilules vous intéressent ?

Pour savoir si c'est le type qu'il vous faut, lisez l'article dédié aux pilules combinées